Ecole Artistique Korimakao, Cuba.

Contribuer à travers l’art à résoudre une partie des problèmes socio-culturels existants, freiner l’exode de la population, et redonner une identité culturelle aux communautés.

Korimakao dirigé par Manuel Porto (célèbre acteur cubain).

L'idée de Korimakao fut présentée en 1992 à l'un des acteurs de cinéma, de théâtre et de télévision les plus populaires de Cuba, Manuel Porto Sanchez, aujourd’hui directeur de l’institution.

Objectif : contribuer à travers l’art à résoudre une partie des problèmes socio-culturels existants, freiner l’exode de la population, et redonner une identité culturelle aux communautés.
 
Le projet ambitionne de favoriser des pratiques telles que le théâtre, la danse, la musique et réinsuffler des traditions abandonnées.
 
Après avoir détecté parmi les habitants les talents potentiels, il fallut les rassembler afin d’enseigner les bases indispensables de ces disciplines.
 
Ces premiers pas donnèrent naissance au premier groupe nommé Ensemble Artistique Communautaire Korimakao.
 

Le Projet KORIMAKAO

La Cienaga de Zapata, région enclavée dans la partie sud de la province de Matanzas, abrite une des plus importantes réserves écologiques de Cuba.
 
Avant la Révolution, cette région reculée était la moins développée du pays. Depuis, des résultats significatifs ont été obtenus dans le domaine de la santé, de l’éducation, de la culture ayant pour principale ressource économique le tourisme de nature, la pêche, et la sylviculture. D’une superficie de 4520 Km2, la Cienaga de Zapata est à la fois la zone la plus vaste et la moins peuplée du pays. 9000 habitants se répartissent en 17 communautés. La culture cienaguera repose sur un mélange d’éléments de la culture espagnole et du folklore rural cubain.
Objectif
Une des démarches fondamentales est d'aider l’inclination naturelle des jeunes à être à la fois acteurs, participants, élèves de la communauté. Fruits de ce travail d’éveil et d’élévation de la conscience culturelle, ils sont plusieurs dizaines depuis lors à avoir intégré des écoles d’art et parmi ceux-ci nombreux à avoir rejoint Korimakao, une fois leurs études terminées.
L'Institution
Le Conjunto Artistico Comunitario Korimakao est une institution rattachée au réseau des Maisons de la Culture, et donc financée dans son fonctionnement par l’Etat Cubain.
 
Il vise au développement et à la fusion des activités musicales, théâtrales, de danse, conjuguées aux pratiques de littérature, d’arts plastiques et créations audiovisuelles.
 
La réalisation, la présentation d’œuvres originales de haut niveau esthétique, visant en premier lieu les populations locales de la Cienaga (mais aussi les communautés du pays) lui confère un rôle de créateur de rêves (ceux d’une culture par et pour tous), à travers une relation étroite avec le spectateur, qui devient à son tour protagoniste de l’acte artistique.
Infrastructure
La communauté est installée dans les locaux d'une ancienne école.
 
Depuis janvier 2004, d’importants travaux de réhabilitation et de constructions sont en cours afin de donner vie au futur Centre International d’Art Communautaire.
 
Actuellement, peuvent fonctionner :
  • une salle de théâtre,
  • un studio de musique,
  • une salle de danse
  • une salle d'arts plastiques. 
L'amphithéâtre en construction est pratiquement terminé.
Une fois tous les travaux terminés, l'infrastructure comportera :
  • Une salle de théâtre (en cours)
  • Un studio de musique (terminé)
  • Une salle de danse (terminée)
  • Un espace arts plastiques 
  • Un local technique (en cours)
  • Un studio d’enregistrement 
  • Un ensemble audiovisuel (terminé)
  • Une galerie d’art 
  • Un amphithéâtre (800 places) 
  • Une bibliothèque 
  • Un vestiaire (en cours)
  • Une cabine de maquillage 
  • Un salon de coiffure 
  • Une salle de littérature (terminée)
  • Un local de scènes 
  • Une laverie (terminée)
  • Un atelier de menuiserie 
  • Salles de cours (terminées)
  • 4 blocs résidentiels (terminés)
  • Une cuisine (terminée)
Le personnel
Au niveau administratif, technique et artistique:
scénographes, habilleurs, maquilleurs, régisseurs sons et lumières, cuisiniers, chauffeurs.
 
Au niveau artistique, le groupe est composé de :
12 musiciens , 5 chanteurs, 9 acteurs, 10 danseurs, 4 spécialistes, 1 assistant musical, 1 directeur artistique, 1 directeur général. 

Les besoins

La volonté, le toit, les participants, cela ne suffit pas. Il reste énormément de besoins à satisfaire quant à l'équipement de la structure!
 
L'aide du gouvernement est très importante au niveau du personnel et des bâtiments ; au fil des années on a vu la réalisation et la rénovation spectaculaires de bâtiments, qui se poursuit cette année avec la construction de l'amphithéâtre, d'un bloc d'accueil et bureaux. Cependant, les moyens techniques sont dérisoires au regard des ambitions affichées. Korimakao est le royaume du système D; beaucoup trop d'énergie est dépensée pour compenser le manque de moyens. 
 
Celui-ci est surtout criant en ce qui concerne le matériel électrique, électronique, informatique, audio-visuel...
 
De même pour les costumes, maquillages très onéreux pour un budget cubain. Cuba souffre toujours de difficultés d'approvisionnement pour ce type de matériel du fait, en particulier, de l'embargo...