Découvrir Camagüey

La province de Camagüey est la plus vaste de l’île de Cuba, fondée par les conquistadors espagnols.

Chambres chez l'habitant à Camaguey

Tarif chambre par nuit * (2 pers. maxi.) 20 CUC
Haute saison : 25 CUC (Nov, Déc, Janv, Fév, Mars, Avr, Juil, Août)

Lit supplémentaire pour 1 mineur (-18ans) : 5cuc / nuit.

* Les chambres sont toutes climatisées ou ventilées. La salle de bain est adjacente ainsi que les toilettes. Petit déjeuner en supplément (5 cuc/ pers).

Située à 540km de La Havane et à 340km de Santiago, la province de Camagüey est la plus vaste de l'ïle de Cuba. Les "tinajones" (grandes jarres en terre cuite) sont la spécialité de la ville de Camagüey chef-lieu de la province fondée par les conquistadors espagnols.
 
Le 4 novembre 1868, les jeunes de Camagüey prennent les armes contre le pouvoir en place sous la direction de Gerónimo Boza. Le 20 juillet 1869, le jeune indépendantiste Ignacio Agramonte - natif de Camagüey - et ses compagnons pilonnent la capitale de la province. En janvier 1871, le président de la "République en armes", Carlos Manuel de Céspedes, lui confiera le commandement de la division camagüeyenne. Après sa mort au combat dans la zone de Jimaguayú, le 11 mai 1873, le corps d’Agramonte sera brûlé par les troupes espagnoles.
 
Sous l’impulsion des indépendantistes Luis Suarez et Mariano Montejo, la région participe, dès mars 1895, à la seconde guerre d’Indépendance. Moins de 90 jours après le début des hostilités, le général Máximo Gómez, venant de l’est, atteint le territoire de Camagüey. Le général Antonio Maceo le rejoint, en novembre, avec 1 400 hommes. L’armée espagnole, vaincue, doit quitter la ville. Néanmoins, Camagüey tombe dans l’escarcelle des troupes états-uniennes également engagées dans le conflit. Plus de cinquante plus tard, au cours des années 1950, la grande majorité de la population soutiendra la guérilla castriste (1953-1958) dans son opposition au régime de Batista.
 
Les chambres sont situées à proximité du centre ville, près de la place del Carmen.
 
  
  
 

Visites incontournables :

  • La place de San Juan de Dios
  • Le quartier historique médiéval très enchevêtré
  • L'Eglise et le couvent de Nuestra Señora de la Merced
  • La maison natale du patriote Ignacio Agramonte
  • La Quinta Amalia Simoni
  • Le Théatre Principal
  • Le Festival de danse de Novembre à Décembre
  • etc...
 

Restaurants et Paladares (Tables d'hôtes)

LA CAMPANA DE TOLEDO
Plaza San Juan de Dios
L’une des meilleures tables de la ville, très fréquentée par les touristes, se situe au cœur de la belle place San Juan de Dios. Cuisine traditionnelle d’autant mieux sentie qu’on s’installe dans une belle bâtisse du XVIIIe siècle. Patio ombragé adorable. Essayer la spécialité maison le boliche mechado (bœuf-bacon).
 
Calle Bellavista
N°115 entre Andres Sánchez et Betancourt, La Vigía.
Situé hors du centre-historique, au delà de la voie ferrée au nord de la calle República. Pas forcément aussi facile d’accès que les autres restos mais tout aussi bon voire meilleur… Ambiance familiale, bonne cuisine et petits prix font énormément pour le succès des lieux.
 

Cafés, bars

CAFÉ DE L’HOTEL COLÓN
Hotel Colón, Calle República n°472
C’est tout simplement l’un des plus beaux cafés de la ville. Aménagé en 1926, le bar de l’hôtel Colón, bien restauré, cultive sa tendance rétro. Impeccable pour commencer votre soirée par un cocktail ou tout simplement prendre un verre en cours de journée.
 
EL CAMBIO
Plaza de Agramonte, calle Martín n°152
Ouvert 24h/24.
Ouvert en 1909, le bar a vu défiler les clients. Quelques graffitis et signatures rappelleraient presque la Bodeguita del Medio de La Havane. La déco, marrante, tourne essentiellement autour du loto. Noter aussi les céramiques d’Oscar Lasseria, artiste local.
 
PIANO BAR MARQUESINA
Gran Hotel, calle Maceo 64 entre General Gómez et Ignacio Agramonte
Situé dans les murs du Gran Hotel, les lieux, outre les clients de l’établissement, attirent pas mal de monde. Cadre un peu kitsch, juste ce qu’il faut… Concerts réguliers et excellents cocktails.
 

Sortir

CASA DE LA TROVA
Calle Cisneros n°171 entre les rues Martí et Cristo.
Situé face à la plaza Agramonte. La casa est ouverte toute la journée et accueille en soirée les concerts de musique traditionnelle cubaine.
 
DISCO IMPACTO
Calle República entre les rues San Esteban et Correa.
Ce bar de journée ouvre sa piste aux danseurs en tous genres et aux amateurs de fiestas prolongées. Clientèle essentiellement cubaine.
 
UNEAC
Calle Cisneros n°159.
Expositions et concerts de musique traditionnelle le samedi (bolero) à partir de 20h30 et le dimanche à partir de 15h.
 
TEATRO PRINCIPAL
Calle Padre Valencia n°64
Inauguré en 1850, l’enceinte accueille entre autres le ballet de Camagüey et l’orchestre symphonique de la ville.
 

Manifestations

CARNAVAL DE CAMAGÜEY
Les festivités s’étendent du 24 au 29 juin. Comme dans l’ensemble du pays ambiance garantie entre les chars, les défilés les costumes et l’inévitable rhum qui coule à flots...
 
FESTIVAL DE THEATRE
Représentations quotidiennes dans l’ensemble des théâtres de la ville entre le 20 et le 25 septembre. Tous les genres sont représentées du spectacle de marionnettes à la tragi-comédie avec des comédiens qui rivalisent de savoir-faire. Entrée gratuite mais places limitées. Si vous êtes sur place à ces dates, prévoyez donc d’être à l’avance...
 

Vous cherchez un hôtel dans cette région ? Rendez-vous sur Cubafat.com